Prépas scientifiques MPSI

La filière MPSI (MP – PSI)

En raison de la situation sanitaire : annulation des journées portes ouvertes en filière MPSI en janvier 2021.
Un diaporama de présentation de la filière sera mis en ligne ici avec une FAQ et une adresse mail (à partir du 15 janvier).
Rentrée 2020

Inscriptions : voir onglet « inscriptions » ici

Livret d’accueil en MPSI 2020-2021 : à télécharger ici.

Formulaire de maths – révisions – entrée en CPGE 1ère année

En anglais les élèves doivent obligatoirement réviser les verbes irréguliers à partir du site : anglaisfacile.com . Une interrogation écrite est prévue le jour de la rentrée.

Pour les entrants en 2ème année de classe préparatoire 2020-2021 :

Devoirs de rentrée pour entrants en MP, PC* et PSI :

– devoirs de rentrée pour les anglicistes LV1 MP, PC*, PSI à télécharger ici.

Extrait de « L’Etudiant » : Palmarès 2015 des prépas maths spé MP

« … Les belles progressions sont à chercher dans le ventre du tableau. Plusieurs lycées font leur apparition, à l’image de Henri-Poincaré (Nancy), de Corneille (Rouen) ou de Michelet (Vanves). Pour les deux premières, Centrale Paris représente la 1re école de destination des élèves. Pour la 3e, c’est Supélec. … » Lire l’article complet sur le site de l’Etudiant


Organisation de la filière : les grandes lignes.

Les enseignements de la filière MPSI (Mathématiques – Physique – Sciences de l’Ingénieur)
s’inscrivent dans la continuité des programmes de terminale scientifique. Ils ont pour vocation de dispenser les connaissances et méthodes fondamentales nécessaires à la formation de futurs ingénieurs, enseignants ou chercheurs.

Les classes de 1ére année MPSI et 2éme année MP ou PSI constituent un cycle de formation de deux ans, préparant aux concours d’entrée dans les Grandes Ecoles Scientifiques.

La premiére année est organisée en deux périodes, une premiére période (de septembre à décembre) étant destinée à faciliter la transition de l’enseignement secondaire à celui dispensé dans les classes préparatoires.

La classe de première année MPSI débouche en seconde année sur deux filières : MP (Mathématiques – Physique) ou PSI (Physique – Sciences de l’Ingénieur) pour les étudiants ayant choisi l’option SI en première année.

Remarque importante : la filière MPSI du lycée Michelet propose (au second semestre) uniquement l’​​option SI​​​ ​​​​​​renforcée. L’​​​option informatique en MPSI n’est PAS enseignée dans l’établissement​​​. Il n’est pas possible de suivre cette option. Veuillez, dans ce cas, vous tourner vers d’autres établissements qui proposent cette option.

Enfin il est à noter que :
– la possibilité est offerte aux étudiants, si telle est la décision du conseil de classe final, de « redoubler » la classe de seconde année, afin de permettre à l’étudiant de parfaire sa formation et d’obtenir des résultats plus conformes à ses souhaits.
– les classes de première et seconde année délivrent des attestations permettant d’obtenir des crédits ECTS » qui permettent à l’étudiant de poursuivre ses études supérieures à l’Université si tel est son choix à l’issue de ses études en classe préparatoire.

La filière MPSI (MP – PSI) au Lycée Michelet

Une classe de 1ère année MPSI permettant l’accès aux deux filières MP et PSI en seconde année.

Une classe de 2ème année MP ; une classe de 2ème année PSI (pour les étudiants ayant choisi l’option SI première année).

Majoritairement les étudiants, à l’issue de leur première année en MPSI, font le choix de la filière MP en seconde année (à peu prés 2 ou 3 étudiants font le choix de la filière PSI). Les effectifs sont limités à 42 étudiants par classe en moyenne :
– 48 étudiants en MPSI.
– 35 étudiants en MP.
– 37 étudiants en PSI (la majeure partie provenant d’une autre filière, la 1ère année PCSI).

Des effectifs tout à fait raisonnables qui permettent un encadrement suivi et précis des préparationnaires.

Le Lycée Michelet c’est :

Un cadre de travail très agréable (environnement, architecture, parc . . . )

Un encadrement suivi et attentif de la part des professeurs et de tout le personnel de l’Administration.

Une grande variété des formations « post-bac » dispensées permettant ouverture d’esprit et contacts avec des étudiants suivant des cursus différents : scientifiques, économiques, littéraires.

Une ambiance de travail « humaine » qui ne sacrifie pas pour autant la performance : c’est le pari, réussi jusqu’à maintenant, du Lycée Michelet.

Des possibilités importantes offertes en ce qui concerne l’Internat pour les étudiants des classes préparatoires. Incontestablement « un plus » : « l’effet Internat » est manifeste quand on regarde de près les résultats aux concours.

Les résultats obtenus les cinq dernières années en classe de MP, qui accueille, comme précisé plus haut, la grande majorité des étudiants ayant effectué leur première année en MPSI, illustrent et viennent confirmer ce qui précède :

2019-2020 :

En cette année très particulière, seule l’École polytechnique a maintenu des oraux : on y dénombre cinq admissibles. Tous les étudiants qui se sont présentés aux écrits ont obtenu au moins une admission.

Groupe X-ENS : Un étudiant est admis à l’École polytechnique, un étudiant à l’ENS de Rennes.

Groupe Mines-Ponts : Trois étudiants sont admis aux Mines de Paris, une étudiante à l’École des Ponts, un étudiant à Télécom Paris.

Groupe Centrale-Supélec : Quatre étudiants sont admis à Centrale Paris, trois à Centrale Lyon, deux à Centrale Nantes.

Autres écoles : Deux étudiants sont admis à l’ENSIMAG de Grenoble. Deux étudiants sont admis à l’École navale de Brest. Une étudiante, admise à Centrale Paris, est admise à l’ESPCI de Paris.

Intégrations : Les étudiants intègrent l’école la mieux classée dans leur liste de vœux, à l’exception de trois étudiants qui, malgré leur admission, optent pour une année de « 5/2 » et de l’étudiante qui préfère l’ESPCI à Centrale Paris.

Voir tous les résultats d’admission en 2019-2020

2018-2019 :

Admissibilités : Tous les étudiants ont obtenu au moins une admissibilité. On dénombre trois admissibles à l’École polytechnique, un admissible aux ENS Ulm, Lyon, Saclay et Rennes ; quatorze admissibles aux Mines ; quinze admissibles aux écoles Centrale (dont quatre à Centrale Paris) et quatre admissibles à l’ENSAM (Arts et Métiers). Tous les candidats aux CCP y sont admissibles ainsi que tous les candidats à E3A.

Admissions : Tous les étudiants ont obtenu au moins une admission : un étudiant est admis à l’ENS de Lyon, cinq étudiants sont admis à des écoles du groupe des Mines (dont un aux Mines de Paris, un à Télécom Paris, deux à SupAéro, un à l’ENSTA) ; un étudiant est admis à Centrale Paris, deux à Centrale Nantes, un à Centrale Lille ; deux à l’ENSIMAG (Grenoble) ; un étudiant est admis à l’ENAC (Toulouse).

Intégrations : Les étudiants intègrent l’école qu’ils ont classée en premier choix, à l’exception de quatre étudiants qui, malgré leur admission, optent pour une année de « 5/2 ».

Voir tous les résultats d’admission en 2018-2019

2017-2018 :
Admissibilités : tous les étudiants ont obtenu au moins une admissibilité. On dénombre deux admissibles à l’École polytechnique et aux ENS  ; dix admissibles aux grandes Mines ; quinze admissibles à une école du concours Centrale-Supélec et quatre admissibles à l’ENSAM (Arts et Métiers). Tous les candidats aux CCP sont admissibles ainsi que tous les candidats aux autres écoles du concours E3A.
Admissions et intégrations : tous les étudiants ont obtenu au moins une admission.
– 1 étudiant intègre l’ENS de Rennes
– 4 étudiants intègrent les écoles du groupe Centrale (2 Centrale Paris, 1 Centrale Nantes, 1 Centrale Marseille),
–  2 étudiants  admis à Centrale Lyon préfèrent aller à l’ENSAE et aux Mines de Nancy (écoles recrutant sur le concours Mines Ponts),
– 7 autres étudiants intègrent des écoles du groupe des Mines (1 Mines de Paris,  1 TELECOM Paris, 1 TELECOM Nancy, 1 TELECOM Sud-Paris et aussi 3 IMT),
–  2 étudiants sont admis à l’ENSIMAG (Grenoble) mais l’un d’entre eux préfèrent redoubler (5/2),
– 4 étudiants sont admis à l’ENSAM, 3 y intègrent,
– 1 étudiant intègre l’ENAC (pilote),
– 1 étudiante intègre l’ICNA (contrôleur aérien),
– 1 étudiant intègre l’ENTPE en tant que fonctionnaire.

Vous trouverez le pourcentage d’élèves classés par rapport aux nombres de candidats suivant les lycées ce qui nous semble être un bon indicateur de la réussite de nos élèves. Ces données proviennent du site des concours
http://www.scei-concours.fr/statistiques.php

Fichiers joints ci-dessous :
.
2016-2017 :
Admissibilités : tous les étudiants ont obtenu au moins une admissibilité. On dénombre un admissible à l’École polytechnique, deux admissibles aux ENS Ulm et de Rennes ; quatorze admissibles aux Mines ; quinze admissibles aux écoles Centrale (dont quatre à Centrale Paris) et deux admissibles à l’ENSAM (Arts et Métiers). Tous les candidats aux CCP sont admissibles ainsi que tous les candidats à E3A.
Admissions : tous les étudiants ont obtenu au moins une admission.
– 11 étudiants sont admis à des écoles du groupe des Mines (Ponts, Mines de Nancy, de Douai et de Nantes, Télécom Sud-Paris et Strasbourg);
– 1 étudiant est admis à Supélec (Gif),
– 1 à Centrale Lyon, 1 à Centrale Lille ;
– 1 à l’ENSIMAG (Grenoble);
– 1 étudiant est admis à l’ENAC (Toulouse),
– 2 étudiants sont admis à l’ENSAM.
– 1 étudiant est admis au magistère l’ENS de Cachan.
.
2015-2016 :
Tous les étudiants ont obtenu au moins une admission.
– 1 étudiant est admis à l’ENS de Cachan,
– 11 étudiants sont admis à des écoles du groupe des Mines (Ponts, Mines de Nancy, de Douai et de Nantes, Télécom Sud-Paris et Strasbourg);
– 1 étudiant est admis à Supélec (Gif),
– 2 à Centrale Lille, 1 à Centrale Nantes;
– 1 à l’ENSIMAG (Grenoble);
– 1 étudiant est admis à l’ENAC (Toulouse),
– 1 étudiante est admise à l’ENSAM de Metz.

. . . mais aussi de façon générale :
– Chaque année entre 90% et 100% d’étudiants admissibles au Concours Commun Polytechnique (anciennement ENSI).
– 100% d’étudiants admis à une ou plusieurs écoles.

En conclusion, la filière MPSI (MP – PSI) permet à tous les étudiants ayant fait le choix du Lycée Michelet, à ceux ayant légitimement de grandes ambitions comme à ceux pour qui les ambitions sont plus modestes, de réussir pleinement leurs études.